C’est décidé, j’invite mamie à manger !

Ça y est, c’est le week-end. Le moment idéal pour se poser et organiser une surprise à grand-maman. Pourquoi pas un déjeuner en tête-à-tête ? Et cette fois-ci, c’est vous qui serez derrière les fourneaux. Une manière de la remercier de tous ces bons petits plats qu’elle vous a mijoté au fil des années.

Un seul problème s’oppose à ce plan presque parfait : vous n’avez aucune, mais alors aucune idée de ce que vous pourriez lui faire à manger. Vous avez beau écumer des sites de recettes, rien ne vous convainc. Enfilez vos chaussures direction le marché. L’inspiration vient à celui qui sait la chercher.

En déambulant dans les allées du marché, au milieu des carottes, poireaux et pommes de terre, vous tombez certainement sur des légumes que vous n’avez pas l’habitude de voir. Ce ne sont pas des légumes exotiques, mais plutôt anciens. Blettes, radis noir, navets… Vous ne vous rappelez pas en avoir mangé récemment, et pourtant ils ont bercé l’enfance de votre mamie.

C’est l’illumination : concocter un repas à partir de légumes anciens, voire oubliés ? En voilà une bonne idée ! En plus de rappeler des souvenirs à votre grand-mère qu’elle sera enchantée de vous raconter, vous allez (re)découvrir de nouveaux goûts. Une belle façon de se rapprocher non ?

Les légumes oubliés et les légumes anciens, kézako ?

Faisant malheureusement écho aux temps de guerre, ceux que l’on appelle les « légumes anciens » ou « légumes oubliés » étaient consommés à cette époque, lorsque le prix de la pomme de la terre la rendait inaccessible ou que celle-ci était réquisitionnée par l’occupant.

Bien que certains d’entre eux furent longtemps cultivés pour les animaux, ils sont loin d’être fades. Leurs saveurs et textures particulières offrent une infinité de possibilités en cuisine. C’est pourquoi, ces légumes s’invitent désormais à la table des plus grands chefs.

En entrée, une tarte au rutabaga accompagnée de crosnes sautés

Dans votre panier, vous mettrez en premier lieu un rutabaga. Ce légume-racine de la famille des navets nous vient d’Europe du Nord. Légume d’hiver à chair jaune, au goût proche de celui de la pomme du terre ou du navet, le rutabaga peut se consommer cru ou cuisiné, selon la recette que vous décidez de réaliser. 

Louise et Lou - C’est décidé, j’invite mamie à manger !

On vous propose de vous lancer dans une petite tarte rutabaga, chèvre et miel. Légère, elle sera parfaite en entrée. Pour la recette, c’est par ici que ça se passe.

Connaissez-vous le crosne ? Originaire de Chine, c’est une plante dont seuls les tubercules sont consommés. Légume d’hiver qui ne s’épluche pas, son goût sucré rappelle celui du salsifis ou de l’artichaut. On le mange cuit ou préparé comme un cornichon. Il suffit de le placer dans un torchon avec du gros sel, de rouler le tout et de rincer à l’eau. Pour le conserver, laissez-le tremper dans une eau froide citronnée avant de le faire sécher. 

Louise et Lou - C’est décidé, j’invite mamie à manger !

Pour exalter les arômes du crosne, voici une recette simple et délicieuse de crosnes sautés aux champignons. Ils sauront accompagner votre tarte au rutabaga.

En plat, une fricassée de canard confit et des topinambours au persil

Cap sur un beau topinambour pour le plat principal de votre menu.

Quelques infos à propos du topinambour :

  •        C’est un légume-racine originaire d’Amérique du Nord.
  •        Sa plante est une cousine du tournesol.
  •        Son goût rappelle celui de l’artichaut.
  •        Il se consomme en hiver et au début du printemps.
  •        On peut le manger cru ou cuit, préparé comme une pomme de terre.

Louise et Lou - C’est décidé, j’invite mamie à manger !

Pour bien mettre en valeur ce légume, vous pouvez concocter une fricassée de canard confit et des topinambours au persil. Une alliance redoutable de goûts qui saura faire saliver mamie et ses papilles ! La recette est disponible sur L’Atelier des Chefs.

En dessert, un gâteau aux panais

Les mets salés, vu. Mais tout déjeuner qui se respecte sait garder une place pour le dessert. Alors, qu’est-ce qu’on va faire ? Au détour d’un stand sur le marché, on vous souhaite de tomber sur des panais.

Légume ancien de la famille des carottes originaire d’Europe, le panais a perdu de sa superbe à l’arrivée de la pomme de terre sur le continent. C’est seulement au XXème siècle que le panais sera réintroduit dans nos champs. Disponible tout au long de l’année, il est assez facile d’en trouver sur les étals.

Louise et Lou - C’est décidé, j’invite mamie à manger !

Son goût légèrement sucré et sa chair blanc ivoire en font un légume parfait pour accompagner les plats chauds et les salades. Les plus audacieux le déclinent en dessert. Ici par exemple, une recette originale de gâteau aux panais, aux noisettes, au citron et aux quatre épices.

Vous n’avez plus qu’à passer votre tablier, relever vos manches et utiliser vos trouvailles du marché pour préparer un savoureux repas dédié aux légumes oubliés, avant d’accueillir votre grand-mère adorée. On espère que ces quelques conseils de cuisine vous permettront de partager un bon moment avec elle. Laissez-nous vos impressions ou vos impressions en commentaires.

Bon appétit !

L’équipe de Louise et Lou

  • Partager ce contenu
L'abonnement à offrir sans plus attendre

En offrant un abonnement dès aujourd'hui, la première box reçue par votre mamie sera celle de janvier


Offrir maintenant

Rejoignez la communauté sur Facebook et Instagram !